Sortie club: Annecy (élève pilote)

Nous partons à 2 avions: un Robin DR400 (GHPJ) piloté par Christian, et un Piper PA28 (GALA) piloté par Emmanuelle et Dominique. Avec nous également, un nouvel élève pilote qui vient tout juste de commencer sa formation, Pascal.

Je n'ai pas encore mon brevet en poche (j'y suis presque), mais mes collègues ont la gentillesse de m'inviter à leur périple (cela me fera réviser la nav pour le PPL). Je serai alors, tour à tour: copilote, observatrice, et passagère.

PREMIER LEG, CHAVENAY-CHALON (2 HEURES): PARACHUTISTES

La météo est superbe ce dimanche. Je suis dans le DR400 avec Christian, tandis que les 3 autres sont dans le PA28 avec Emmanuelle aux commandes.

Afin d'avoir assez de marge pour le carburant, nous faisons escale à Chalon sur Saône pour refaire le plein (l'un des avions a une capacité de réservoir un peu "juste" pour un trajet direct jusqu'à Annecy). Nous y sommes très chaleureusement accueillis, et il pleut des parachutistes au dessus de nous (nous sommes au sol, ils atterrissent sur l'herbe près des pistes).

Pilatus à l'immatriculation divine F-GODZ (photo: Shaun C)

SECOND LEG, CHALON-ANNECY (1 HEURE): À NOUS LES ALPES!

Emmanuelle prend ma place dans GHPJ, et je m'assois (pour la première fois) en place avant droite du PA28 GALA, avec Dominique qui pilote. Beaucoup moins panoramique que le Robin! Le tableau de bord est assez haut... heureusement, le coussin-donut d'Emmanuelle rétablit confortablement la situation. Je teste l'avion en vol... piloter avec un volant au lieu d'un manche, c'est assez confortable, et l'avion est très stable.

En allant vers Annecy, il faut faire attention aux zones d'approche de l'aéroport de Genève, ainsi qu'aux montagnes qui deviennent plus hautes (on les voit arriver de loin). Nous choisissons de faire un petit écart via le VOR de Chambéry pour éviter les hauts reliefs, la TMA de Genève, et profiter du joli paysage. Longue finale 04 à Annecy.

Le bus ne circule pas les dimanches et jours fériés, or nous sommes dimanche... Le taxi n'est pas donné dans ces coins là, et nous l'avons appris à nos dépends (50€ pour 4km en van!).

ANNECY

Nous nous baladons dans la jolie vieille ville, dégustons les spécialités locales (essayez la succulente raclette du restaurant l'Etage!), passons une matinée en bateau sur le lac, trinquons à notre périple...

Des amis habitant la région nous rendent visite. Parmi eux un couple d'amis et leurs filles en bas âge, fascinées par les avions depuis qu'elles vivent sous la finale d'un aéroport, à qui nous montrons les appareils de près tout en soufflant des bulles de savon sur le tarmac. Un Rafale fait un passage au dessus du terrain au même moment, et bat des ailes pour nous saluer. Génial!


RETOUR À PARIS: LA POUDRE D'ESCAMPETTE

Nous repartons mardi matin au plus tôt, car des orages sont annoncés en début d'après midi.

Premier leg Annecy-Chalon avec Christian dans GHPJ. Je prends les commandes peu avant l'approche du terrain. Lors du contact radio, le pilatus des dieux (F-GODZ) rencontré à l'aller nous informe de la piste en service, et nous demande d'éviter de survoler la verticale du terrain car il va larguer ses parachutistes sous peu.

J'ai visuel sur lui. Christian récupère les commandes et s'intègre directement en vent arrière 35. Je vois le Pilatus descendre en piqué vers la piste en herbe (parallèle à celle où nous comptons nous poser), c'est impressionnant. Au sol, grosse fiesta et barbecue dans le hangar des parachutistes. Dernier leg Chalon-Chavenay avec Emmanuelle et Dominique dans le PA28. Les sièges arrières sont particulièrement agréables pour la sieste. Arrivée avec trafic encombré, et pot de fin de sortie après avoir lavé les avions (retour des belles journées = retour des insectes qui re décorent les avions).

Ce fut un séjour court, mais chouette!

BONUS, le trajet

(nb pour les pilotes: les couloirs d'entrainement militaires étaient inactifs ces jours là en particulier)