Ile d'Oléron (élève pilote)

Encore une sortie club! Cette fois nous partons à 3 avions, avec 2 instructeurs, Thierry et Yves.

Aujourd'hui est l'occasion pour moi de me tester, car pour la 1ère fois j'ai préparé mes nav seule. Je pilote au départ, jusqu'au premier arrêt à l'aérodrome d'Angers.

Arrivée au club, je fais vérifier ma préparation de nav. Rien à signaler, à part que je n'ai pas osé monter en niveau de vol alors que j'aurais pu, je corrige donc.

Personne à la tour de contrôle, vent quasi nul... comme les autres avions, je choisis la piste 23 malgré le très léger vent de travers, car celle ci est longue. Mais Thierry décide que ça sera la 28. Je suis moins à l'aise car la piste est plus courte... Il me parle alors de procédure de décollage court. Il s'agit de:

- se positionner en début de piste,

- mettre plein gaz freins serrés,

- attendre que la puissance dépasse les 2200 tours,

- puis lâcher les freins.

Effectivement, ça marche assez bien, à retenir!

Le trajet se passe plutôt bien, j'apprends à être mieux organisée pendant ma nav, et je remarque que j'ai tendance à avoir les yeux dans mes papiers trop longtemps, ce qui me fait dévier de mes caps.

Une fois au FL45, Thierry m'apprend à régler la mixture, car plus on est haut, moins l'air est dense, et moins l'avion a besoin d'essence pour fonctionner.

Nous arrivons à Angers, j'atterris en douceur, mais sur une piste en dur la trajectoire plus difficile à maintenir que sur l'herbe.

Seconde partie du trajet avec Benoit aux commandes, c'est repos et photos pour moi. Au niveau de La Rochelle, petite photo clin d'oeil à une amie qui y vit.

Nous nous dirigeons vers l'ile d'Oléron, et survolons Fort Boyard, que je n'avais jamais vu avant. Notre instructeur fait des plaisanteries et me demande d'essayer d'apercevoir Passe Partout et Passe Temps.

Arrivés au sol, nous retrouvons les autres avions et leurs équipages, tous deux arrivés avant nous car ils n'ont pas fait d'arrêt.

Dominique avait prévu une surprise. Nous montons tous dans un 4x4 qui nous dépose chez un loueur de véhicules vintage. Nous allons pouvoir visiter l'île en Merahi!

Repas dans un restaurant de bord de mer, les anciens du club racontent quelques évènements survenus à notre aérodrome. Dominique nous raconte son bêtisier de pilote (et comment lui et sa compagne ont, après une sortie de piste, discrètement replanté les choux d'un agriculteur pour ne pas s'attirer ses foudres), tandis que nos instructeurs préfèrent garder leurs méfaits inavoués.

Puis journée visite.

Retour à l'aérodrome, je prends encore une fois la première partie du trajet. Devant notre avion, un aéronef

semblant sortir d'un film de sciences fiction s'est garé devant nous. Probablement une construction amateur, la forme est un peu étrange mais j'adore l'effet chrome.

Au décollage, je fais le tour de l'île avant de repartir (ce qui permet de profiter encore un peu de la vue, tout en montant à une altitude assez élevée avant de traverser la mer).

Arrêt à Saumur. La finale me perturbe, nous passons bas sur la ville et au dessus d'un château, j'ai le soleil juste en face, en plein dans la figure. L'aérodrome est désert, les pompes à essences ne fonctionnent pas, mais le coin autour très beau avec la Loire et ses châteaux. L'ambiance est étrange. Heureusement, une grosse mongolfière orange décolle juste après notre atterrissage, mettant soudain un peu de magie dans l'air. Nous repartons, avec Benoit qui reprend le pilotage.

Le temps devient gris au fur et à mesure que nous nous rapprochons de la région parisienne. Nous survolons un aérodrome rempli d'avions militaires hors d'usage. Il paraît qu'on peut acheter une carlingue pour 1 euro symbolique, mais il faut ensuite pouvoir le transporter.

Thierry profite d'un bout du vol pour nous apprendre ou faire réviser les réactions à avoir en cas d'éventuels problèmes (panne d'alternateur, alarmes, panne d'essence imminente, etc...).

Retour au point de départ après une belle journée intense. Débriefing plutôt positif et encourageant de la part de notre chef pilote.

C'est vraiment énergivore les navigations quand on est débutant, je suis totalement épuisée.

Contente de ma journée exceptionnelle, et aussi contente de rentrer me coucher! Merci à tous les participants, et merci à la personne qui a proposé et organisé cette sympathique sortie!

© by Mad Madssen.