Visite des ateliers Robin à Darois


A l'occasion de leur Fly In annuel à Darois, incursion dans les coulisses de fabrication de nos avions!

Aujourd'hui le DR 400 n'est plus produit. Nous verrons donc des beaux DR 401 (qui ressemblent à des DR 400 version modernisés).

La grande majorité des pilotes ayant terminé leurs visites le matin, nous ne serons que trois pour l'après midi: Alastair un pilote anglais avec qui j'ai fait connaissance lors du déjeuner sur place, Axel mon hôte Dijonnais fan d'avions et familier avec le modélisme, et moi même.

Notre sympathique guide, Joël Thomas, travaille chez Robin depuis 1970. Voici donc un petit aperçu de la visite.

LA MENUISERIE

Les raisons du choix de cette matière sont nombreuses: légèreté, longévité (pas de corrosion), solidité, etc...

Chaque échantillon est testé puis numéroté en fonction de sa qualité, afin de déterminer quel usage est donné à chaque bout de bois.

La structure est construite à l'aide de plusieurs pièces en bois collé, seules 8 vis sont utilisées pour cette étape.

Un travail précis et minutieux

L'ENTOILAGE

Nous apprenons que depuis quelques années, une nouvelle matière pour l'entoilage, initialement utilisée en modélisme, est utilisé pour les avions. L'entoilage "classique" reste employé, mais uniquement en option.

Notre guide nous propose un à un de nous placer debout sur un petit carré de bois entoilé, qui semble plutôt fragile à premier abord. Cette même toile résiste sans problème aux visiteurs comme nous depuis de nombreuses années. Elle serait conçue pour supporter jusqu'à 3 tonnes.

Vue comme cela, la voilure semble gigantesque

(PS: j'aime bien le petit autocollant d'interdiction de fumer, avec l'éléphant fumeur qui éteint sa cigarette)

LA PEINTURE

Une sous couche de peinture métallique est utilisée sur une grande partie de la cellule pour améliorer la résistance aux UV. La peinture finale est blanche.

LA METALLERIE

"En Bourgogne, toutes les entreprises ont leur cave!" nous dit avec humour notre guide. Dans celle de Robin, vous ne trouverez pas de vin, mais du métal (pièces pour tableau de bord, échappement, rails de verrière, etc...), d'incroyables machines (presses, machines à découpe, etc...), et bien sûr les personnes qui font fonctionner tout cela. Petit fait étonnant, quelques pièces métalliques sont fabriquées pour les Falcon de Dassault.

Chaque tuyau d'échappement est signé par son artisan.

Tableau de bord et autres pièces découpées.

SELLERIE, ASSEMBLAGE, FINITIONS...

Nous quittons le sous sol, et trouvons des avions en cours de montage et finitions (et là ils commencent à avoir de la gueule!).

Futur avion de l'aéroclub d'Annemasse. Le décor est peint, l'immatriculation est en vinyl collé, car plus facile à retirer si l'avion change d'immatriculation un jour (réglementation en France: 30cm de haut sur le côté, 50cm sous les ailes).

A gauche: Atelier sellerie, avec cuirs et simili, bobines de fil, machines à coudre...

A droite: beau DR401 et son hélice tripale qui me fait tripper

La décoration de ce DR 401 a deux couleurs qui se touchent (sans blanc entre les deux), ce qui a demandé 10 heures de travail supplémentaire car étonnamment compliqué à faire. On remarquera la particularité "remorqueur" de cet avion, avec ses rétroviseurs (devant et sur l'aile), et le machin derrière.

AVIONS TERMINES

Pour terminer la visite, nous avons pu admirer quelques beaux DR 401 quasi prêts, tout en sirotant un grand verre d'eau bien fraîche (il fait très chaud aujourd'hui). Avant de livrer un avion aux clients, il vole au moins 6 heures, pour vérifier qu'il n'y a pas de dysfonctionnements.

Beau DR 401 tout neuf. Je veux le même!

DR 401 Lite.

Nous repartons ravis de cette visite fort intéressante. Encore un grand merci à tous!


© by Mad Madssen.